Quelle école de commerce intégrer ?

Après avoir obtenu votre bac ou terminé le premier cycle de l’enseignement supérieur, vous souhaitez vous inscrire dans des écoles de commerce. Mais quelle école de commerce intégrer ? Pour vous accompagner à mûrir dans vos choix, quelques labels peuvent vous fournir une information de qualité a priori d’un établissement par rapport à une autre. Mais n’oubliez pas que vous devez considérer chaque élément en fonction de votre projet professionnel et de votre profil personnel. Un bon établissement ne conviendra pas à une autre, vous devez donc développer votre propre grille d’analyse.

Choisir les écoles reconnues

Les écoles de commerce existant sont presque toutes privées. L’État ne peut pas systématiquement garantir leur qualité. Pour être reconnue comme institution par l’État, elle doit répondre à de nombreuses exigences : comme avoir des enseignants permanents. Seules les institutions accordées peuvent délivrer un diplôme convoité. Les établissements sous la tutelle des chambres de commerce sont obligatoirement reconnus par l’État.

Formations visées : octroyé à une formation spécifique, non à toute la formation d’une école, le visa ne se limite même pas à la reconnaissance : une trentaine de critères sont vérifiés. Il est donné pour un à cinq ans et atteste le niveau de sortie.

Autres labels : le master et l’adhésion à la conférence des grandes écoles sont d’autres gages de sérieux, impliquant des institutions de formations en commerce qui atteignent le bac + 5, et certaines de ces écoles ont un label international américain ou européen. Pour plus d’informations, veuillez visiter le site ascencia-business-school.com.

Anticiper les coûts de scolarités et se fier aux palmarès

Intégrer un grand établissement de commerce symbolise un coût. Si la qualité de l’enseignement et les nombreux avantages sont attractifs, certains étudiants ont parfois du mal à financer leurs études. Les frais de la formation et de la vie étudiante sont parfois un obstacle au choix des étudiants. Prenez le temps de connaître les coûts de formation que vous prétendez, les éventuels coûts de la vie courante ainsi que les frais d’inscription que vous devrez supporter avant de prendre une décision. Ensuite, vous pouvez contacter l’école pour vous aviser sur les facilités de paiement (en plusieurs échéances par exemple) et les éventuelles modalités ainsi que les autres moyens de financement des études, comme la possibilité de suivre une formation en alternance et les prêts étudiants.

Le palmarès compile de nombreuses informations et donne un aperçu des écoles de commerce, tel que la reconnaissance de la formation et des établissements, la qualité des enseignants, la sélectivité, la provenance des étudiants (BTS, classes préparatoires, L2… pour les établissements recrutant après un bac + 2), le nombre d’étudiants qui étudient à l’étranger, le taux de poste à la sortie et les rémunérations

Ces indicateurs sont basés en partie sur les déclarations des écoles et ne sont pas forcément sûrs. Cela est particulièrement vrai pour les rémunérations de sortie. De plus, s’ils peuvent proposer le premier lot d’écoles de manière assez constante, alors ils ne fourniront pas toujours des éléments pour distinguer les établissements plus modestes, mais toujours sérieux. Selon vos propres normes, vous devrez mener des enquêtes en obtenant, par exemple, le temps passé à communiquer à l’étranger, la qualité des institutions partenaires ou l’expertise apportée en fin de cursus, et le département où les diplômés sont intégrés.

Les agréments internationaux

Les écoles de commerce sont très désireuses de reconnaître et de déployer leur formation au-delà des frontières, et de souligner leur stratégie internationale d’année en année. En ce sens, l’accréditation internationale est très importante pour les écoles de commerce. Mais que sont-ils ?

La certification EQUIS (European Quality Improvement System) rend la qualité de l’enseignement et les méthodes d’enseignement de l’école uniques. La certification britannique AMBA (Association of MBAs) est spécifiquement pour DBA (Doctor of Business Administration), MBM (Master of Business Management) et MBA (Master of Business Administration). La certification AACSB (Association of Business Schools) est une marque déposée des Américains, axée sur l’enseignement et l’accompagnement des étudiants. Enfin, le label EPAS (EFMD program certification system) estime le programme international. Il faut savoir que seulement 1 % des établissements de commerce au monde peuvent se vanter de posséder ces acquiescements, dont 16 en France.

Ces labels ne constituent pas la seule assurance qualité et ne sont pas attribués à de nombreuses écoles. Cependant, lorsque celle-ci obtient la triple accréditation, vous pouvez être totalement sûr de la qualité de sa formation !

Après avoir examiné ces points, il est temps de vérifier les programmes des établissements qui pourraient vous concéder : nombreux ont effectivement développé des compétences nouvelles (business development, data management…)